Gilles Verdez (TPMP): « On peut avoir le coeur très très tendre et la teub très très dure »

Lundi, l’émission Touche pas à mon poste a été le théâtre d’un échange aussi savoureux qu’inattendu entre Gilles Verdez et Jean-Michel Maire.

Comme d’habitude, les chroniqueurs de la bande à Cyril Hanouna étaient invités à donner leur avis sur un programme télévisé. Cette fois, la discussion portait sur l’émission Qui veut épouser mon fils ?, diffusée la semaine dernière sur TF1. Et tandis que la majorité des intervenants louaient le caractère comique de l’émission – Jean-Michel Maire étant particulièrement friand du programme -, deux irréductibles se montraient franchement hostiles à son contenu, à savoir Christophe Carrière et surtout Gilles Verdez.

Révolté par le spectacle auquel il a assisté, Verdez s’en prend frontalement à l’émission et conçoit difficilement qu’on puisse la trouver intéressante. Jean-Michel Maire assène alors un tacle par derrière au journaliste: « le problème fondamental de Gilles, c’est qu’il est véritablement coincé du cul. Dès qu’il y a une émission où l’on parle un peu de séduction, d’amour et d’un peu de sexe, ça y est, il se drape dans une sorte de chasteté« .

D’habitude plus prompt à jouer le romantique de service, Verdez répond cette fois sans détour et s’enflamme en expédiant une punchline aux accents très « mairistes »: « laissez entrer l’amour, on peut aimer et être viril. On peut avoir le coeur très très tendre et la teub très très dure« .

Un moment hilarant qui « restera dans les anales de l’émission » selon Cyril Hanouna.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *