Dropped : « Envoyé Spécial » revient sur le drame

Jeudi 27 Mars 2015, Envoyé Spécial revenait sur le crash d’hélicoptère qui a eu lieu en Argentine lors du tournage de l’émission de la télé-réalité d’aventure : « Dropped ». L’enquête diffusée se questionne sur les raisons qui ont pu pousser les trois icônes sportives françaises, Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine à s’engager dans l’aventure de la télé-réalité. Un reportage poignant et instructif, qui dévoile également quelques images inédites du crash remettant en cause les hypothèses liées aux conditions de l’accident.

Comment en vient-on à participer à une émission de télé-réalité quand on semble posséder la gloire, la notoriété et l’argent ? Ainsi pourrait se résumer l’angle d’approche de ce reportage qui nous apprend que gagner des championnats, qu’ils soient de voile, de natation ou de boxe, est non seulement loin d’être de tout repos mais également loin d’être tout rose. Alexis Vastine comme Camille Muffat cherchaient notamment à se reconvertir, Florence Arthaud, quant à elle, rêvait de financer une course de voile féminine. Après des années de travail acharné, ne laissant que peu de place à autre chose, ces sportifs de haut niveau s’efforçaient d’assurer leur avenir. Un avenir plus précaire que ce que l’image d’une gloire passagère et éphémère peut laisser penser. Outre l’investissement intense que demande la rigueur sportive, ce sont également des défaites qu’il faut essuyer malgré tous les efforts et le courage requis. Des échecs, qui peuvent parfois plonger dans la dépression, confie à propos d’Alexis Vastine son frère. Quant à la jeune Camille Muffat, elle se questionnait sur son avenir après une retraite anticipée à l’âge de 24 ans : « Gagner un championnat ce n’est pas un C.V. », confesse l’une de ses collègue et amie. Ainsi, outre le défi sportif, les trois champions avaient tous de sérieuses raisons matérielles pour ne pas hésiter à accepter les juteux contrats proposés par les recruteurs de l’émission « Dropped ».

En parallèle de cette plongée au cœur de l’intimité des participants, Envoyé Spécial en profite également pour diffuser de nouvelles images du crash filmées sous un autre angle de prise de vue. On découvre alors que cela ne serait pas l’hélicoptère des participants qui aurait dévié de sa trajectoire mais celui des techniciens et caméramen. Ce jour là, un caméraman aurait pris l’habituelle place réservée au copilote. La question d’une directive dangereuse donnée par la production pour les besoins du tournage se pose alors à nouveau. L’enquête se questionne notamment sur la tentative de filmer un plan qui aurait pu vouloir ressembler à l’un de ceux du générique de la version suédoise de l’émission… L’affaire reste donc à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *