« Les Anges de la télé-réalité Latin America saison 7 » : un nouveau parrain ancien acteur de porno gay et un lancement placé sous le signe de l’hystérie

Ce Dimanche 9 Mars 2015, NRJ12 lançait la septième saison de l’une de ses émissions vedettes, «Les Anges de la télé-réalité », qui voit chaque année d’anciens participants de télé-réalité tenter de booster leur carrière professionnelle à l’étranger ou plutôt passer des vacances hystériques en groupe dans une villa de luxe. Au programme de cette saison 7, se déroulant sous le soleil de Rio de Janeiro, hystérie générale, recyclage de candidats, changement de parrains et élimination un tantinet cruelle.

Comment renouveler un concept d’émission de télé-réalité basé sur le recyclage d’anciens participants ? Rien de mieux que de recycler les candidats les plus survoltés des émissions concurrentes afin de garantir quelques montées agressives d’adrénaline. Cela, NRJ12 l’a bien compris en réembauchant chaque année l’éternelle Amélie Neten, réputée pour ses coups de gueule légendaires, au risque de créer un programme fatiguant où tous les candidats parlent (voire hurlent) en même temps. Cependant, à la longue, les coups de gueule d’Amélie, dont l’émission semble avoir bien du mal à se passer pour créer du contenu, ou encore les expressions branchouilles d’un Eddy surexcité, risquent de lasser l’audience. NRJ12 n’a donc rien trouvé de mieux pour créer le buzz que d’engager une jet-setteuse brésilienne hystérique, Narcisa Tamborindeguy, et surtout un ancien acteur de porno gay, Benjamin Cano, allias Carlos Sata pour les intimes, en guise de nouveaux parrains des Anges.

Présenté comme un jeune entrepreneur français ayant fait fortune au Brésil, Benjamin Cano endosse le rôle du parrain sérieux et exigeant vis-à-vis des candidats. Ce dernier leur annonce ainsi d’emblée que ceux qui seront ici pour s’amuser se verront écoper d’un billet de retour à Paris : « Je joue ma réputation avec vous. S’il y en a qui ne sont pas à la hauteur et qui sont juste là pour rigoler, ce sera direct retour à Paris. Je ne vais pas laisser un de vous me cramer ici à Rio.» Aux vues des récentes révélations sur le passé sulfureux du parrain, ces mots résonnent presque à la manière d’une prémonition un tantinet décalée… Bien entendu, la chaîne nie de son côté avoir eu connaissance du passé de son parrain, qui a pourtant également été l’animateur d’une télé-réalité sur Pink Tv basée sur le recrutement de futurs acteurs de pornos gay…

Pour finir, ce premier épisode de l’émission s’est vu proposer aux anciens candidats d’éliminer arbitrairement l’une des deux Anges anonymes sélectionnée suite à un casting interactif mis en place par la production. Seraient-ce de la sorte également les concepts des émissions de télé-réalité concurrentes que recyclerait une NRJ12 qui voit son programme de télé-réalité phare en légère baisse d’audience ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *