Nabilla Benattia : une sortie de l’ombre un peu hâtive ?

Depuis sa mise en examen et son séjour en prison, la starlette de télé-réalité, Nabilla Benattia, soupçonnée de tentative d’homicide sur son conjoint Thomas Vergara, avait donné peu de signes de vie. A peine l’enquête terminée, la starlette et les chaînes télévisées semblent déjà préparer son grand retour. D8 a ainsi diffusé son émission « l’œuf ou la poule » tournée quelque temps avant les faits et les producteurs d’NRJ12 parleraient d’un projet d’émission mettant en vedette la starlette. A la veille d’un potentiel procès, ces éléments laissent-ils présager quelques non-lieux ?

Interviewé dans Le Figaro, Christian Saint-Palais, l’avocat de la starlette, a annoncé la fin de l’enquête et ses suites possibles : « [L’enquête] est terminée, les juges d’instruction ont adressé aux parties une lettre recommandée pour le signifier. Des délais de trois mois puis d’un mois sont ouverts pour les uns et les autres pour formuler des demandes de date. Au terme de ces délais minimums, les juges prendront une décision, soit de saisine d’une interdiction, soit de non-lieu. C’est le processus prévu par la loi. ». Soupçonnée d’avoir poignardé son compagnon dans la nuit du 6 au 7 Novembre 2014 dans un hôtel situé à Boulogne Billancourt, Nabilla Benattia avait passé 5 semaines en détention provisoire pour se voir libérée avant les fêtes de Noël 2014 et placée sous contrôle judiciaire avec interdiction d’approcher son compagnon pour ne pas gêner le déroulement de l’enquête. Les deux amants terribles ont ainsi défrayé la chronique et généré de nouveaux questionnements sur la pression médiatique exercée sur les participants d’émission de télé-réalité, jetés sans filet dans l’arène télévisuelle qui ne cesse d’exploiter leur image.

Désormais célèbre pour son « Nan mais Allô quoi ? », devenu un « mème » français culte, c’est-à-dire une sorte « d’élément culturel » absurde répété et imité à tout-va, la bimbo, qui a également bien compris qu’il fallait investir dans une plastique conforme aux attentes de l’univers télévisuel pour percer, avait plutôt bien réussi à gérer sa notoriété jusqu’au récent drame. A moins que ce dernier ne finisse par devenir également un scénario exploité pour entretenir le buzz et la notoriété de la starlette ? En effet, à quelques mois d’un potentiel procès, le drame semble retomber comme un anodin soufflet dénué de sens. Parions que ce dernier restera impensé mais finira néanmoins un jour exploité par quelques émissions de télé-réalité afin de servir aux spectateurs un nouveau « story telling » monté de toute pièce ! En attendant, les spectateurs peuvent, comme si rien ne s’était passé, recommencer à admirer les pseudos buzz autour de l’inculture de la starlette, mise en scène par D8, de son décolleté ou encore de son déhanché

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *