Koh Lanta Johor épisode 2 : souffrir pour réussir!

Vendredi 1er mai, le deuxième épisode de Koh Lanta Johor a été diffusé et l’audience était à nouveau au rdv. La télé-réalité d’aventure phare de TF1 s’est même vue récupérer 185 000 spectateurs à l’issue des vacances scolaires. En tête des parts de marché avec 26,5 %, Koh Lanta a donc réussi à réunir 6,1 millions de téléspectateurs, mais a cependant perdu 1,1 % de part du marché par rapport à la semaine précédente.

Au programme ce vendredi dernier : conquête du feu chez les jaunes grâce à Marc, élimination sacrificielle de la mère de famille Anne-Marie chez les rouges, piqûres de guêpes cannibales pour les aventuriers bannis sur une île hostile, rationnement, privation, compétition, stratégie et dépassement de soi ! Bref, que du bonheur ! En regardant Koh Lanta, on se dit que, dans la vie, ou du moins dans notre société actuelle, pas de doute : il faut une bonne dose de masochisme et de sacrifice de soi-même pour survivre ou réussir !

Ah, lala, ils sont forts ces producteurs pour créer des histoires et lancer des messages qui n’ont pas leur pareil pour faire écho à notre belle « Société du Spectacle » bien ancrée sur un modèle capitaliste ! Il n’y a qu’à regarder les profils des candidats : que des compétiteurs, chacun à leur manière, que cela soit pour gérer une entreprise ou une famille ! Des battants, des gens qui en veulent et qui sont prêts à tout pour survivre ! Des candidats, qui n’ont en tout cas pas peur de se lever tôt pour réussir comme dirait Corinne. A trop dormir, on obtient rien dans la vie, on en doute pas. Enfin… sauf les ours peut-être ?

Bref, dans Koh Lanta, l’avenir semble appartenir aux trimeurs et aux bosseurs. Un vieux discours, qui, il faut croire, marche encore… Pourtant, on a des doutes, surtout lorsqu’on constate, en dehors de la rudesse de l’univers Koh Lantien, qu’il suffit d’investir dans une poitrine en plastique et de dire « Nan mais allô quoi ?! » à la télé pour se faire 100 000 euros par mois ! Mais est-ce si différent dans Koh Lanta ? En effet, les stratégies éliminatoires ne permettraient-elles pas également de remporter le titre de « seul survivant » ? Et au fait, Darwin aurait-il dit que seule la survie de l’individu au sein de l’espèce comptait ou parlait-il de la survie de l’espèce en général ? Ah, mais peut-être que Koh Lanta est une réinterprétation des théories darwiniennes version Adventure Line Production (ALP) et TF1 ?!

Ça y est, on a compris : parfois, pour réussir ou survivre, il faut savoir souffrir et faire des sacrifices, un peu de soi-même et beaucoup des autres aussi ! Telle pourrait être le message de ce passionnant jeu de survie moderne ! Peut-être que TF1 et ALP, les candidats et les spectateurs devraient également jeter un œil sur le dernier Tracksdiffusé par Arte, qui nous enseigne que le sacrifice de soi au travail ce n’est pas si bon que ça pour la santé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *