Koh Lanta Johor épisode 3 : des équipes complètement remaniées !

Vendredi 8 mai, TF1 diffusait le troisième épisode de Koh Lanta Johor. En ce jour férié, l’audience était à nouveau au rendez-vous avec 27, 4 % de part du marché et le moins que l’on puisse dire, c’est que quelques changements étaient également au rendez-vous ! Denis Brogniart, l’animateur vedette de l’émission, n’avait donc pas menti lorsqu’il évoquait des changements, « jamais vus dans l’histoire de Koh Lanta », au niveau des règles de ce jeu d’aventure. Ainsi, les aventuriers habituellement regroupés en équipes rouge et jaune jusqu’à la fameuse réunification, censée annuler l’appartenance à une équipe mais débouchant généralement sur des stratégies éliminatoires s’exécutant par affinité avec la couleur d’origine, ont littéralement vu leurs équipes remaniées avant l’heure !

Tout le monde se questionnait sur le devenir des 4 candidats rouges et jaunes bannis du jeu suite à une épreuve visant à affaiblir les équipes. Après 3 jours de survie sans feu et sans riz sur l’île des bannis, les candidats exclus ont donc du s’affronter par binômes lors d’une épreuve. C’est le binôme jaune (Manon et Sébastien) qui s’est vu remporter la victoire face au binôme rouge (Cédric et Jessica). A l’issue de l’épreuve, Denis Brogniart a alors désigné les vainqueurs comme nouveaux chefs d’équipe. Les candidats se sont donc vu attribuer la lourde tâche de recomposer des équipes déjà soudées ! En plein milieu du jeu, ce sont ainsi les alliances stratégiques que semblent tenter de mettre à mal ces nouvelles règles. En effet, cette année, les chefs d’équipe sont plus ou moins désignés par la production à l’issue d’épreuves qu’ils ont remportées. Ainsi, les équipes ne s’organisent plus d’elles-mêmes autour d’un « chef de meute », dont le caractère dominant se serait naturellement imposé. L’intervention de l’animateur semble alors faire office de tiers au sein d’équipes s’apparentant à quelques « hordes sauvages ».

En outre, à chaque saison, se répétait le même scénario : les hordes jaunes et rouges réunifiées continuaient à s’affronter sans merci malgré la réunification. Les votes éliminatoires s’effectuaient alors par affinités colorées à l’issue des conseils. Et, à moins qu’un candidat n’ait le courage de se dessouder de la « loi » éliminatoire de sa horde, au risque d’être accusé de haute trahison et de perdre sa place au prochain conseil, les votes se voyaient fatalement prévisibles à l’avance.

Avec ce remaniement des règles, ce sont donc les liens d’appartenance à une horde ou famille d’origine qui risquent de se voir par la suite plus distendus. Les affinités vont-elles alors se jouer différemment ? Le spectateur va-t-il enfin assister à la rupture de quelques répétitions scénaristiques originaires ? C’est en tout cas quelque naissance de la famille moderne recomposée que semblent déjà dessiner ces nouvelles règles… A moins que cela ne soit quelque soumission à une autorité extérieure, incarnée par la production, qui se rejouerait ici ? Quoiqu’il en soit, Koh Lanta nous en apprend tous les jours sur le fonctionnement de la nature humaine mise en situation de cobaye !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *