Koh Lanta Johor épisode 6 : la revanche des rouges !

Alors que sa télé-réalité concurrente, The Island, seuls au monde, était en hausse cette semaine, le sixième épisode de Koh Lanta Johor, diffusé ce vendredi 29 mai, s’est vu de son côté baisser par rapport à la semaine précédente, en restant cependant en tête des parts du marché de l’audience, avec 24,4 %, soit 5, 6 millionsd’adeptes de la survie. Peut-être que les 400 000 téléspectateurs perdus par rapport à la semaine précédente ont eu leur dose de conditions de survie extrêmes sur M6 mardi dernier ? Quoiqu’il en soit, le spectacle continue sur TF1, avec au programme cette semaine la double victoire (confort et immunité), tant attendue, des Tinggis, qui ont quittés l’Enfer de leur « île maudite » pour s’installer sur le campement « paradisiaque » de leurs adversaires jaunes.

C’est presque à croire que cette île porterait vraiment la poisse, malgré les dires des fiers jaunes, qui s’ingénient à subtilement ridiculiser leurs adversaires en affirmant, qu’eux, y mangeraient à leur faim. Il faut dire que leur kit de pêche et le talent de Marc pour manier le harpon semblent y être pour beaucoup. A entendre les jaunes, on croirait presque que les rouges ne faisaient aucun effort pour chercher à manger… Alors, serait-ce un moral requinqué par quelque sentiment d’avoir de nouveau la chance avec eux qui aurait permis aux Tinggis d’enfin remporter plusieurs épreuves ? A moins que des jours et des jours de jeûne ne finissent par jouer sur le psychisme et par décupler les forces ? Apparaissant en effet un peu anesthésiés par de longs jours de diète, les rouges, économisant et concentrant leur énergie sur l’essentiel, se sont en effet montrés moins éparpillés et plus organisés qu’à leur habitude sur les épreuves, alors que les jaunes semblent encore perdre leur énergie en chamailleries et vexations de toutes sortes. Serait-ce alors quelque énergie du désespoir qui forcerait la victoire ? Face à leur défaite, les jaunes, quant à eux, ont invoqué la perte de l’épreuve de confort qui leur aurait permis de parler à leur proche.

Grand classique de Koh Lanta, le coup de téléphone aux proches a le don, chaque année, de faire verser des torrents de larmes à nos aventuriers, qui ne semblent pas seulement en manque de nourriture mais également en manque d’affection ! La rituelle « séquence émotion » koh lantienne s’est donc vue à nouveau au centre du scénario de ce sixième épisode, comme s’il fallait bien montrer que nos aventuriers font le choix de se sacrifier dans la douleur par amour pour leur famille. Car, Koh Lanta, c’est avant tout l’émotion ou, si l’on préfère, l’art de véhiculer de belles valeurs pour séduire les foules !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *