Koh Lanta Johor épisode 8 : la stratégie ne paie pas toujours

On l’attendait avec impatience cet épisode 8 de Koh Lanta Johor, qui s’est vu marqué par le retour de l’aventurier Jeff éliminé au dernier conseil et roulé dans la farine par le stratège Cédric lors de la réunification ! Vendredi 12 juin, c’est donc le spectacle de la vengeance de Jeff contre le « méchant » stratège Cédric que Koh Lanta a mis en scène pour le plus grand plaisir d’une audience légèrement en hausse par rapport à la semaine précédente, avec presque 6 millions de téléspectateurs réunis devant cet épisode plein de rebondissements.

Dans Koh Lanta, il y a souvent des « scénarios expiation » dans lesquels cela finit par se retourner contre les méchants stratèges (c’est même à se demander si ce n’est pas écrit à l’avance). Ainsi, comme par hasard, une candidate (Corinne), qui faisait plutôt office de figurante dans le scénario de l’aventure, s’est fait mal au pied pile au moment où les tensions étaient à leur paroxysme entre les « mâles » de l’aventure. Quelle opportunité ! Ni une ni deux, la production tient alors le parfait scénario monté de toutes pièces : « JEFF LE RETOUR » ! Rambo et compagnie n’ont qu’à aller se rhabiller face au hargneux marseillais qui n’avait qu’une idée en tête : faire sortir le traître Cédric, qui a réussi à l’embobiner, lui, « l’homme de parole », au point de l’amener à sacrifier son pote Alban ! (Parce que, oui, de nos jours, les héros sacrifient leurs amis mais, bien entendu, c’est uniquement par fidélité pour la première amitié qu’ils ont noué sur le jeu !).

Bilan des courses : épisode jubilatoire, avec une « mission impossible » 100 % réussie ! Cette fois, c’est Tom Cruise qui n’a qu’à bien se tenir ! Car, (nouveau hasard ?), les anciens jaunes ont misé sur l’élimination de la jeune Mélissa lors du conseil. Manque de bol, cette dernière était détentrice d’un collier d’immunité ! Et toc, bienfait pour Cédric ! Il apprendra la prochaine fois que, dans Koh Lanta, lorsque l’on se montre trop stratège, cela peut vite se retourner contre soi ! Parce que, quand même, il faut bien qu’il y ait une justice dans ce « monde de brute » dominé par la « survie ». Toute égoïste qu’elle soit, la nature humaine s’avère donc également très en demande de justice : les Judas, c’est très mal vu ! Finalement, peut-être que Cédric n’a pas été si fin stratège que cela en ne masquant pas assez son jeu… Il aurait du tenter de faire comme son acolyte Marc : essayer de faire passer ses idées par le crâne d’un autre. En définitive, un peu comme le font les concepteurs de l’émission lorsqu’ils réussissent à merveille à créer des scénarios à rebondissements en mettant en situation (pour ne pas dire en conditionnant) des personnalités triées sur le volet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *