The Island, seuls au monde, bilan des courses : M6 change littéralement un homme !

Mardi 2 juin, la saison 1 de The Island, seuls au monde s’est achevée au terme d’un troisième épisode durant lequel nos aventuriers affamés et léthargiques se sont vus non seulement tuer un pauvre caïman, mais aussi un pauvre petit cochon sauvage, la veille de leur retour à la civilisation ! C’est donc par un barbecue géant, à l’occasion duquel les aventuriers se sont vus naître, outre des âmes de chasseurs, des âmes de bouchers ou de dépeceurs de viande fraîche, que se sera terminée l’expérience.

Bilan des courses : grâce à M6, comme les candidats ont pu en témoigner dans The Island, les secrets de l’île, (le reportage diffusé à la suite de l’épisode 3 qui nous a offert ce mardi une petit aperçu du retour à la civilisation moderne de nos aventuriers, ou plutôt jeûneurs professionnels (c’est au choix)), grâce à M6, donc, nos aventuriers ont renoué avec leurs instincts naturels et retrouvé à l’intérieur d’eux-mêmes une autre personne ! En bref, participer sur M6 à une émission de survie, saupoudrée d’une pointe de souffrance, pour ne pas dire de masochisme, ça nous change un homme et pas qu’un peu ! Mieux encore, la chaîne réussit carrément à rendre enfin ses candidats vivants, si l’on en croit les dires des participants eux-mêmes !

Parce que de nos jours, grâce à la télé-réalité de survie, on peut apprendre à se reconnecter avec des valeurs essentielles ! Ainsi, survivre dans une nature, qualifiée à répétition de « milieu hostile » par une voix off un tantinet prompte au rabâchage (si ce n’est au bourrage de crânes), cela permet notamment de comprendre que l’on peut se passer du confort outrancier de nos sociétés modernes. Surtout si l’on a le cœur à tuer d’une pierre sur la tête un porcinet ou encore à trucider un caïman ou une chauve-souris d’un coup de machette ! Tout un programme de découverte de soi-même présenté de façon à vraiment donner envie au spectateur de venir lui-même se découvrir à travers cette aventure, directement inspirée de ces séries, telles que Lost, qui nous ont tous fait rêver…

Mais ce n’est pas tout, outre le fait de «réapprendre à apprécier ce qu’ils ont tous les jours » et « à savourer les choses », grâce à M6, nos aventuriers ont également pu renouer avec de vieilles valeurs, qui tendent de nos jours à s’éteindre, telles que la solidarité ! Bref, comme dirait Grégory, le leader du groupe, les participants ont évolué vers quelque chose de beaucoup mieux que ce qu’ils étaient en arrivant ! Parce que, c’est bien connu, la télé a toujours créé des hommes meilleurs ! Ce qui est en tout cas certain, c’est que la télé ça nous change un homme en « machine » à créer du spectacle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *