Koh Lanta Johor épisode 12 : la guerre des générations ?

A l’approche de la course d’orientation et des fameux poteaux, cela ne rigole plus dans Koh Lanta Johor, maintenant c’est « chacun pour sa peau et Dieu pour tous ! ». Ainsi, lors de ce douzième épisode du jeu de survie diffusé vendredi 10 juillet sur TF1, les 5,3 millions de téléspectateurs réunis devant leur écran auront pu assister à des éliminations et des stratégies de plus en plus cruelles. En effet, le fossé entre les générations se creusant de plus en plus, le trio de quadragénaire et quinquagénaire, composé par Bruno, Chantal et Marc, a décidé de ne plus faire de quartier aux plus jeunes. Reprochant à ces derniers leur individualisme et leur laisser-aller sur le camp, les plus âgés se sont donc ingéniés à donner quelques « bonnes leçons » à leurs coéquipiers.

Bien décidés à ne plus épuiser leurs forces pour des partenaires jugés égoïstes et ingrats, les anciens ont notamment cessé de s’évertuer à alimenter le camp. Résultat de ce petit test, quand Marc, affaibli par une soi-disant angine, ne va plus pêcher ou ramener quelques bigorneaux, les jeunes font brûler le riz et personne ne ferait de véritables efforts pour trouver de quoi se ravitailler et ravitailler les autres. Excédé, Marc décide donc de partager ses butins alimentaires avec ceux de sa génération en priorité. Selon les anciens, les plus jeunes attendraient d’être servis sans manifester aucune reconnaissance. Mais à en croire les propos de la trentenaire Jessica, éliminée au conseil lors de ce douzième épisode, si elle a cessé de participer à la vie du camp, c’est parce qu’elle se savait condamnée d’avance par l’intransigeant trio. Assisterions-nous là à quelques problèmes de communication entre générations, représentatifs de deux façons opposées de concevoir la vie en société ?

Soumis à rudes épreuves, les jeunes font dans Koh Lanta l’apprentissage de la survie en communauté et se voient également mis en défaut de façon régulière par l’animateur Denis Brogniart. Ce dernier ne cesse en effet d’interroger leurs propres capacités face aux exploits des plus anciens, jugés plus forts mentalement et physiquement. En effet, même avec une angine, le warrior Marc est capable de remporter une immunité. Alors pourquoi pas les autres ? Décidément, les ingrats et flemmards jeunes devraient en prendre de la graine, au lieu d’attendre de se faire choyer par leurs aînés ! Encore faudrait-il pour cela leur laisser une place… Or, dans Koh Lanta, que l’on soit jeune ou vieux, on est mis en compétition et de place « il n’en restera qu’une »… Assisterions-nous alors, plus qu’à une guerre entre générations, à un spectacle générant quelques confusions entre les générations ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *