Koh Lanta Johor épisode 13 : aux portes de la finale (ou du « jugement dernier » ?)

Diffusé vendredi 17 juillet sur TF1, l’avant dernier épisode de Koh Lanta Johor a révélé le nom des finalistes de l’aventure aux 5,2 millions de téléspectateurs qui ont suivi cette épopée télévisuelle matinée de survival. C’est donc l’ex-jaune Sébastien qui a fait les frais de la cruelle élimination aux portes de la finale, malgré son alliance avec le redoutable « trio des anciens », composé de Bruno, Chantal et Marc. Ces trois aventuriers, reconnus pour leur résistance et leur investissement sur le camp, ainsi que la jeune Mélissa, qui a remporté la dernière épreuve d’immunité avec l’énergie du désespoir, auront ainsi l’opportunité de disputer l’épreuve d’orientation à l’issue de laquelle les trois vainqueurs pourront accéder à la fameuse épreuve des poteaux, qui consacre chaque année la victoire du « dernier survivant » de Koh Lanta.

Victoire symbolique pour cet héro post-moderne télévisuel, puisqu’à l’issue de cette « mythique » épreuve des poteaux, il devra choisir l’un des deux perdants, qui se verra soumis avec lui au jugement et au vote du « jury final », composé des aventuriers successivement éliminés durant l’aventure. Un « jury final » qui se voit donc chaque année missionné de la lourde tâche d’attribuer à l’aventurier de son choix les « 100 000 euros promis au vainqueur ». Cette sorte de mise en scène, évocatrice de quelque « jugement dernier », confronte ainsi les finalistes à un dernier examen de conscience mettant en abyme leurs agissements durant l’aventure. Parions cette année que ce dernier conseil donnera lieu à quelques règlements de compte bien salés…

En effet, le trio dit des anciens ne fait pas l’unanimité auprès des participants de l’aventure. Leur alliance semble perçue comme une trahison tant du côté des ex-rouges, que des ex-jaunes. En outre, la dureté et le positionnement, jugés supérieurs, du trio sont également très critiqués. Les trois aventuriers se sont en effet positionnés de façon à juger les autres aventuriers selon des critères qui leur sont propres. Le scénario de l’aventure laisse ainsi entendre qu’ils se sont érigés comme les plus méritants du camp face à une « jeunesse » jugée égoïste, paresseuse, voire ingrate. Cette année, les valeurs propres à la solidarité auraient donc été mises à mal. Pour la première fois, l’émission a montré que la nourriture pouvait même devenir une sorte de « trophée » attribué au mérite ! En effet, le scénario a notamment mis en avant le fait que les anciens aient privé les plus jeunes de leurs trouvailles culinaires pour leur apprendre à économiser égoïstement leur force ! Les « parents symboliques » du camp auraient-ils ainsi retourné quelque égoïsme contre leur ingrate progéniture en la privant de leurs précieux « soins » ?

Prompt à citer quelques passages de la Bible, Marc aurait également pu engager ses fans, pour le plus grand plaisir des producteurs de Koh Lanta, à méditer sur ce proverbe tiré des Saintes écritures : « Charité bien ordonnée commence par soi-même » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *