Qui est la taupe ? Bilan du nouveau jeu d’aventure proposé par M6

Mercredi 5 juillet, M6 diffusait la finale de son nouveau jeu télévisuel : « Qui est la taupe ? », adapté de l’émission néerlandaise « Wie is de mol ». Diffusée par M6 depuis le début du mois de Juillet, l’émission inédite en France proposait un concept de « jeu de rôle » du type « Cluedo » grandeur nature. Dans une ambiance un tantinet teintée de paranoïa, 10 candidats se sont ainsi vus au fil de la saison tenter de remporter des missions pour remplir la cagnotte du groupe, dans lequel une taupe infiltrée jouait pour son propre compte : « Il y a quelqu’un qui joue double jeu. Elle [la taupe] doit tout faire pour planter les autres et pour gagner de l’argent pour son propre compte », expliquait l’animateur vedette de l’émission, Stéphane Rotenberg. A la fin du jeu, la taupe peut donc remporter sa cagnotte si elle n’a pas été démasquée par l’un des candidats du groupe. A l’inverse, l’un des candidats du groupe peut remporter l’argent accumulé dans la cagnotte du groupe s’il découvre qui est la taupe. Ce nouveau concept, sur lequel la chaîne aurait beaucoup investi, a-t-il réussi à séduire les téléspectateurs ?

Si la chaîne aurait visé les 3 millions de téléspectateurs pour rentrer dans ses frais, le bilan de l’émission a réalisé une moyenne tournant plutôt autour des 2 millions de téléspectateurs. Cette moyenne honorable pourrait donc entraîner la reconduction pour une deuxième saison de ce nouveau jeu d’aventure. Lors de la finale, qui a permis à M6 de remporter 12,9 % de part du marché, les téléspectateurs curieux ont donc pu découvrir l’identité de la taupe sélectionnée par la production. Cette dernière a pris les traits de Muriel, une innocente et charmante quinquagénaire en apparence insoupçonnable, mais qui a cependant été démasquée par ses coéquipiers. C’est donc le sportif Morad qui a remporté la cagnotte du groupe.

Bien qu’encore très teinté de valeurs basées sur l’individualisme et la méfiance vis-à-vis des autres, le jeu a cependant le mérite de proposer quelques missions ludiques et originales, rappelant notamment ces Live Escape Game (ou « jeux de rôle grandeur nature ») de plus en plus à la mode dans nos sociétés occidentales. En outre, ce nouveau concept a la malice de mettre en abyme, sous forme de jeu, ce sur quoi surfent une grande partie des émissions télé-réalité de nos jours : la cruelle compétition et le jeu sur les apparences dont il faudrait se méfier. Ici, le contexte paranoïaque fait donc partie intégrante des règles du jeu et on cherche en quelque sorte à s’en amuser. Résultat : les dupes retrouvent un peu de liberté en acceptant d’être dupés, mais seulement pour un temps et les taupes, de leur côté, se libèrent également d’un masque qui dès lors ne leur colle plus indéfiniment à la peau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *