Secret Story 9 : le début de la fin ?

Comme nous l’avions prévu, l’audience n’était pas vraiment au rendez-vous ce vendredi 21 août sur TF1 lors du lancement de la neuvième saison de Secret Story. Selon certains médias, ce premier prime constituerait même « le pire lancement » de l’histoire de l’émission. La télé-réalité d’enfermement fétiche de TF1 s’est en effet fait devancer par Fort Boyard, diffusé sur France 2 et, pire encore, par un documentaire sur Joe Dassin, diffusé par France 3 ! Il faut croire que « l’été indien » ne réussit pas à ce programme estival, arrivant cette année un peu tardivement… Endemol et TF1 seraient-ils entrain de vivre quelque coucher de soleil sur l’un de leur programme phare ? En tout cas, il faut croire que les téléspectateurs ont préféré prolonger la nostalgie des vacances d’été, plutôt que d’assister à quelque rentrée placée sous le signe de l’hystérie de candidats branchouilles et formatés aux critères clinquants de l’esthétique télévisuelle. Candidats, qui, au demeurant, eux, vont pouvoir se payer le luxe de prolonger de quelques mois leurs vacances, pendant que le commun des mortels reprendra le rythme « métro-boulot-dodo » ! Mais peut-être que le commun des mortels commence justement à se lasser des privilèges stériles des gens de la télé…

Il semble en effet loin le temps où la curiosité avait réuni 5 millions de téléspectateurs devant le lancement du Loft. Avec seulement 2,16 millions de fidèles, soit 12,9 % de part du marché pour son lancement, Secret Story 9 risque bien d’entrer dans quelque chute libre … Parions que les producteurs de l’émission tenteront néanmoins d’alimenter quelques « Buzz », notamment en jouant sur la plastique de leurs marionnettes enfermées. Ça commence d’ailleurs déjà avec les seins et les fesses de l’une des candidates, l’italienne Claudia Romani, apparemment rodée aux selfies sur les réseaux sociaux. Mais peut-être que le public commence également à se lasser des bimbos formatées ?

En attendant, les soi-disant « surprises » au niveau des secrets des candidats et règles du jeu inédites, promises par la production, ne ressemblent qu’à de pâles copies de ce qui a déjà été vu et revu… Au programme, la production tente donc à nouveau de jouer sur la séparation d’un couple, en envoyant le mec de la bimbo à gros seins en question à Doubaï avec une blonde dans le but de chercher quelques pseudos indices, qui résonnent surtout comme des prétextes pour alimenter un scénario prévu à l’avance. Les candidats se voient également séparés dans deux maisons distinctes (ça commence un peu plus tôt que d’habitude mais chaque année c’est la même chose…). Et pour finir, une ancienne candidate, soi-disant méconnaissable teinte en brune, s’est infiltrée « incognito » dans la maison parmi les petits nouveaux (la prod était-elle à ce point à court de secrets et de candidats ?). Remarque, le coup de la teinture pour monter un secret de toutes pièces, ça aura peut-être l’avantage de permettre à TF1 et Endemol d’anticiper sur les économies à faire en cas de disette d’audience… Car, apparemment, les navets ne passent plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *