webmaster

Monopoly débarque à la Française des Jeux

Monopoly, qui fête cette année son 85ème anniversaire, débarque dans les points de vente de la Française des Jeux (FDJ) et sur www.fdj.fr sous forme d’un jeu à gratter éphémère permettant de gagner jusqu’à 250.000 euros pour une mise de 5 euros, avec une chance sur 3,55 de décrocher un gain. 

Incontournable dans l’univers des jeux, Monopoly, jeu familial par excellence qui a séduit plusieurs générations dans le monde entier et continue de le faire, fait son come-back à la FDJ à l’occasion de son anniversaire, matérialisé par un fond doré et un logo anniversaire. « Depuis 85 ans, les fans de Monopoly dans le monde entier ont eu de nombreuses occasions de nouer un lien particulier avec la marque, et nous sommes ravis de collaborer avec FDJ afin de créer un ticket à gratter Monopoly pour fêter l’anniversaire de la marque en France », a déclaré Mark Blecher, vice-président Stratégie chez Hasbro.

Une mécanique simple

Fidèle au jeu originel en termes de mécanique de jeu, le ticket à gratter, qui combine deux jeux en un, propose une adaptation du plateau de jeu, qui constitue l’élément central du ticket de grattage, dont les codes phares sont conservés, tels que les cases aux noms de rues et gares parisiennes ou encore celle de la prison.

Ce n’est pas la première fois que la licence Monopoly est utilisée par une loterie. En effet, le jeu est plébiscité par de nombreuses loteries étrangères et notamment aux Etats-Unis, où il a rencontré un vif succès dans les Etats de l’Indiana, la Floride ou la Caroline du Sud, qui ont chacun sorti un ticket à gratter Monopoly. Pour mémoire, FDJ a déjà collaboré à deux reprises avec Hasbro, l’éditeur du jeu, en 1996 et en 2014. D’ailleurs, la dernière édition du jeu à gratter avait enregistré plus de 131 millions d’euros de mises. De bon augure pour cette édition éphémère anniversaire !

Le Bitcoin : la cryptomonnaie qui va conquérir la France

Créé en 2009, le Bitcoin (BTC) connaît actuellement une popularité grandissante. Basée sur des règles mathématiques, cette cryptomonnaie est générée numériquement par une communauté d’utilisateurs présents dans divers pays du monde.

De nombreux atouts !

Le Bitcoin présente de multiples atouts. Il est par exemple beaucoup plus simple et rapide d’ouvrir une adresse Bitcoin qu’un compte bancaire. Grâce à sa décentralisation, le réseau Bitcoin est incontrôlable par une autorité centrale et ses utilisateurs ne peuvent être dépossédés de leur cryptomonnaie. Ajoutons que le Bitcoin demeure anonyme et qu’il bénéficie de frais transactionnels très modestes, ainsi que d’une continuité de sa production malgré d’éventuelles déconnexions du réseau.

La plus utilisée des cryptomonnaies

Selon un sondage effectué en 2019, plus de 50% des utilisateurs de cryptomonnaies utilisent le Bitcoin pour leurs transactions. Ces utilisateurs sont pour la plupart âgés de 25 à 45 ans. Près de 33% d’entre eux dépensent leurs Bitcoins dans des restaurants et des hôtels (sur Destinia.fr ou Bitcoin Travel par exemple), 19% dans des supermarchés et des épiceries, 12% dans les communications, 12% dans les transports et 8% dans les divertissements tels que les casinos Bitcoin ou via des cartes cadeaux sur Bitrefill.

À la conquête de la France !

Depuis octobre 2019, la banque Bpifrance soutient le développement du Bitcoin en investissant dans Acinq, une startup française spécialisée dans le Lightning Network améliorant la scalabilité de Bitcoin.

Récemment, Lille a accueilli le 4ème distributeur de Bitcoins français. Avec près de 6000 distributeurs de Bitcoin présents dans le monde (dont 4500 aux USA), la France fait pour le moment pâle figure, mais gageons qu’elle saura rattraper rapidement son retard…

Le Bitcoin à la TV française !

Si le Bitcoin reste encore discret à la télévision française, la situation est en train de changer. Mardi 14 janvier 2020 à 21h, des millions de téléspectateurs français ont découvert Éric Larchevêque, patron de Ledger, dans le premier épisode de l’émission entrepreneuriale « Qui veut être mon associé ? » sur M6. Présent dans 165 pays et fort de 40 millions de chiffres d’affaires, Ledger est une entreprise française devenue leader mondial dans la conception de portefeuilles de cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum…) sécurisés.

Des publicités sur le Bitcoin commencent également à apparaître à la télévision, à l’instar du nouveau spot publicitaire produit par Keplerk. Le leader français de la vente et de l’achat de Bitcoin souhaite en effet innover en faisant la promotion de ses services sur les plus célèbres chaînes de télévision nationales (TF1, M6…).

Vers une démocratisation du Bitcoin en France…

Axé sur le slogan « Le Bitcoin pour tous, près de chez soi en toute simplicité ! » le concept de Keplerk est le suivant : permettre à ses utilisateurs d’acheter du Bitcoin chez leur buraliste. La procédure est simple : après avoir téléchargé l’application Keplerk et créé son compte, l’utilisateur se rend chez l’un des 5200 buralistes partenaires et achète un ticket spécial d’une valeur de 50, 100 ou 250 euros. Ensuite, il n’a plus qu’à transformer ce ticket en Bitcoin en scannant son code QR, puis à recevoir les Bitcoins correspondants.

Mais ce n’est pas tout ! L’application de Keplerk permet aussi d’utiliser un portefeuille gratuit permettant d’effectuer des paiements chez des commerçants et de recevoir ou d’envoyer des Bitcoins. Elle permet également la revente de la cryptomonnaie, celle-ci étant rachetée par Keplerk en contrepartie du montant correspondant en euro viré sur le compte bancaire de l’utilisateur.

La FDJ devient Partenaire Officiel des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024

Très engagée dans le sport à tous les niveaux, la Française des Jeux (FDJ) a annoncé qu’elle rejoignait le programme national de partenariat de Paris 2024 et devenait ainsi Partenaire Officiel des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Le partenariat entrera en vigueur à partir du 2ème trimestre 2020.

Ce nouveau partenariat, qui sera fortement relayé dans les 30.000 points de vente de la FDJ pour contribuer à rassembler les Français autour de la plus grande manifestation sportive au monde, s’inscrit dans la continuité de l’engagement de l’entreprise en faveur de l’organisation de la candidature, de son soutien aux athlètes français et de son statut de contributeur majeur du sport en France. Il constitue en outre une bonne occasion de souligner son engagement historique en faveur du développement du sport français et de la promotion de ses valeurs, mais également de renouveler son soutien aux équipes de France olympique et paralympique, à travers, notamment, la « FDJ Sport Factory », qui accompagne les sportifs de haut niveau dans leurs ambitions olympiques. « Partenaire du sport français depuis plus de 30 ans, FDJ a naturellement souhaité accompagner la candidature de Paris 2024. En rejoignant le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, FDJ réaffirme son engagement envers le sport et les sportifs français. S’associer au premier évènement sportif mondial est une chance pour FDJ, pour ses 25 millions de clients, son réseau de distribution et ses collaborateurs. C’est le sens de notre contribution historique au monde sportif que de permettre à chacune et à chacun de participer aux Jeux de Paris 2024 et de contribuer ainsi à ce grand projet sportif et sociétal », a commenté Stéphane Pallez, la présidente directrice générale du Groupe FDJ. « Faire des Jeux Olympiques et Paralympiques pour et avec les Français, c’est se donner les moyens d’être présent dans leur quotidien. Paris 2024 fait le choix de FDJ, le premier réseau de proximité en France, pour que la célébration du plus grand évènement sportif se vive sur l’ensemble du territoire. Nous n’avons pas oublié que FDJ a été le tout premier partenaire à manifester un intérêt fort pour la candidature. Ensemble, nous avons mené des actions qui ont donné du sens à notre projet : un jeu pour soutenir la candidature, des actions communes visant à promouvoir l’égalité femmes-hommes dans le sport…Je suis très heureux que l’aventure se poursuive », a déclaré de son côté Tony Estanguet, le président de Paris 2024.

Un nouveau programme de loterie sous licence

Après avoir lancé un jeu à gratter évènementiel pour soutenir la candidature de Paris 2024, la FDJ commercialisera un programme de loterie sous licence à compter de 2020, qui sera disponible jusqu’en 2024. Il s’agira de jeux de grattage ou de tirage, qui seront développés à chaque temps fort du projet.

Privatisation de la Française des Jeux : attention aux arnaques

Alors que le coup d’envoi de la privatisation de la Française des Jeux (FDJ) a été donné jeudi dernier, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a constaté vendredi que plusieurs sites Internet tentaient d’escroquer les investisseurs particuliers potentiels en leur proposant illégalement d’acheter des actions du Groupe.

« L’AMF observe depuis l’annonce de la privatisation de la Française des Jeux un vif intérêt de la part des épargnants pour cette opération. Simultanément, le régulateur a constaté l’apparition de plusieurs sites Internet frauduleux offrant à ses épargnants la possibilité d’acquérir des actions de la Française des Jeux sans y être autorités. Le nom de la Française des Jeux est susceptible d’être utilisé ici de manière abusive », peut-on lire sur le site de l’AMF dans un communiqué. « Régulièrement confronté à des situations dans lesquelles les sommes confiées par les particuliers à de faux intermédiaires, disparaissent purement et simplement, sans possibilité de les recouvrer, le régulateur en appelle à la vigilance et au discernement des investisseurs à l’égard de ces plateformes. Il rappelle que le conseil en investissement et la souscription d’actions pour le compte de clients sont des activités réglementées », poursuit le communiqué, qui recommande aux particuliers de vérifier que l’intermédiaire qui leur propose des produits ou services financiers est autorisé à opérer en France, et de faire preuve de vigilance avant d’investir.

Un vrai succès

Selon les informations communiquées à l’AFP par l’Agence des participations de l’Etat (APE), les particuliers ont déjà « demandé pour environ 200 millions d’euros d’actions de la Française des Jeux, soit un tiers de la tranche qui leur est allouée », alors que la souscription des actions n’a débuté que jeudi dernier. Pour mémoire, elle se poursuivra jusqu’à la veille de l’introduction en Bourse de la FDJ, qui interviendra la 21 novembre prochain. Toujours selon l’APE, « le livre d’ordres a été entièrement couvert dans les premières heures » en ce qui concerne les investisseurs institutionnels. Un très bon début !

Source : La Tribune

Les casinos en ligne sur mobile : un succès grandissant !

Il y a encore 15 ans, qui aurait cru que le marché des jeux de casino en ligne dépasserait celui des casinos traditionnels ? En effet, avant pour jouer à un jeu de casino on devait soit se rendre physiquement dans un établissement de jeux, soit posséder obligatoirement un ordinateur fixe pour jouer à distance. Oui mais, justement, ça c’était avant! Avec l’avènement des téléphones mobiles, les casinos en lignes connaissent actuellement un succès spectaculaire. Zoom sur ce phénomène qui est en train de prendre une ampleur internationale !

Quelques chiffres…

Il existe aujourd’hui plus de 1000 casinos virtuels, dont 50% sont basés en Europe et 50% aux États-Unis. Sur le plan mondial, une trentaine de pays ont déjà procédé à la légalisation et la régularisation des plateformes de jeux en ligne. Microgaming et Playtech font partie des sociétés de développement de jeux d’argent virtuels les plus célèbres du moment. Leurs chiffres d’affaires se comptent en centaines de millions d’euros ! Les raisons de ce succès ? Un savoir-faire qui permet à leurs clients de bénéficier de jeux de qualité, originaux et variés, et surtout parfaitement adaptés aux téléphones portables.

Un succès lié aux progrès technologiques

Si les premiers téléphones portables ne servaient qu’à téléphoner, la possibilité de les connecter à internet a totalement révolutionné l’univers de la téléphonie mobile. Pour certains utilisateurs, les téléphones portables, plus particulièrement les smartphones, sont ainsi devenus des appareils indispensables, aussi bien sur le plan des échanges socioprofessionnels, que sur celui du divertissement et de la culture. L’industrie du casino en ligne ne pouvait pas passer à côté de cette opportunité… Elle a rapidement développé des plateformes virtuelles adaptées aux formats et aux divers systèmes des appareils mobiles. Machines à sous, roulette, blackjack, poker, paris sportifs… Après avoir téléchargé et installé le logiciel de jeu en ligne, il suffit simplement de se divertir durant son temps libre, à tout moment de la journée et n’importe où, avec les différents jeux d’argent disponibles.

De nombreux avantages !

Jouer à un casino en ligne sur son téléphone portable est à la fois rapide, simple et pratique. Nul besoin de se déplacer ou d’attendre son tour, tout en bénéficiant des mêmes conditions et sécurités qu’un établissement physique. Quant aux gains, ils sont identiques aux jeux d’argents classiques. Désormais, vous pouvez donc devenir millionnaire en jouant à distance, assis confortablement sur votre canapé !

La Française des Jeux lance un nouveau jeu numérique: « Harald »

La Française des Jeux (FDJ) a lancé « Harald », son septième jeu numérique en partenariat avec Asmodee Digital. Inspiré du jeu de cartes stratégique éponyme alliant pouvoir et influence, ce nouveau jeu, disponible sur www.fdj.fr et l’application mobile FDJ depuis le 1er mars dernier, permet de remporter jusqu’à 20.000 euros pour une mise de 2 euros.

Pour ce 22ème jeu de la gamme Illiko Super Jackpot, qui permet un tirage instantané additionnel à la fin du jeu, la FDJ s’appuie sur l’univers graphique du jeu original, tout en reprenant ses personnages et ses symboles nordique et médiéval.

Une mécanique de jeu simple

Le jeu « Harald » propose deux jeux en un. Le premier propose trois lancers aux joueurs afin de collecter quatre personnages identiques, sésames pour accéder au deuxième. S’il obtient le symbole « +1 », le joueur dispose d’un lancer supplémentaire. Si le joueur découvre une ou plusieurs cartes identiques aux cartes gagnantes dans le second jeu, il remporte la somme associée. Un jeu bonus permet enfin de remporter un gain supplémentaire s’il y en a un caché dans l’un des trois coffres. A noter que le jeu offre 1 chance sur 3,52 de remporter un gain.

La Française des Jeux lance son premier jeu de parcours d’aventure: « Le Défi de la Jungle »

La Française des Jeux (FDJ) a lancé « Le Défi de la Jungle », son premier jeu de parcours d’aventure. Disponible sur www.fdj.fr et l’application mobile FDJ, le jeu est le premier à permettre aux joueurs d’incarner un aventurier qui doit affronter la jungle amazonienne et ses dangers.

La mécanique de ce nouveau jeu est simple. Les joueurs doivent réussir quatre épreuves pour accéder à un temple dans lequel se trouvent des coffres contenant de une à huit statuettes en or. Le gain dépendra du nombre de statuettes découvertes. En cas d’échec à l’un des quatre épreuves, les joueurs pourront tout de même accéder à un jeu bonus qui peut leur permettre d’accéder à une partie supplémentaire.

Le « Défi de la Jungle », qui permet de remporter jusqu’à 20.000 euros pour une mise unique de 2 euros, est le 12ème jeu disponible dans la gamme « Illiko Action ». A noter que les joueurs ont 1 chance sur 3,37 de remporter un gain, pour un taux de retour aux joueurs (TRJ) de 75%.

Astro arrive sur FDJ.fr ! 

Le jeu à gratter Astro est un des grands classiques de la Française des Jeux. Vendu dans tous les bureaux de tabac au prix de 2 €, il a néanmoins subi un lifting dernièrement avec le lancement d’une nouvelle formule le 4 février dernier. 

En parallèle, la Française des Jeux, suivant sa logique de rapprochement des jeux vendus dans le commerce et des jeux présents en ligne, sur fdj.fr, lance de manière concomitante la version online d’Astro. Celle-ci, disponible contre le paiement de 2 €, permet de décrocher au mieux un jackpot de 25 000 €. 

Au début de chaque partie, le joueur est invité à choisir son signe astrologique favori, parmi les douze existants. Au centre du jeu se tiennent deux cases « gain ». En les dévoilant, on sait quels montants on est susceptible de gagner. Ensuite, il suffit de gratter les huit étoiles présentes à droites du jeu. Si derrière celles-ci se cachent deux symboles identiques du signe astrologique choisi, le joueur remporte le gain n°1. S’il découvre deux qualités identiques, associées habituellement à ce signe astrologique, il remporte le gain n°2. Enfin, Astro possède un jeu bonus : celui-ci est composé d’un gain et de quatre symboles à découvrir. Ces symboles rappellent les quatre éléments, eau, terre, feu, air, qui permettent de classer les douze signes astrologiques. En découvrant deux symboles identiques, correspondant à son propre signe astrologique, le gain est remporté. D’ailleurs, avec Astro, il est possible de cumuler plusieurs gains. 

Justement, au niveau des gains, il faut noter que si Astro promet un jackpot maximum de 25 000 €, le reste de la grille est composé de gains compris entre 2 et 20 €, en ce qui concerne les sommes remportées régulièrement. Au-delà, les plus chanceux pourront recevoir 100 et 1 000 €. Il faudra néanmoins avoir beaucoup de chance, car sur 4,5 millions de paries jouées, seules le tiers d’entre elles seront gagnantes et 426 parties verront le gain d’une somme égale ou supérieure à 100 €. Le taux de reversement de ce jeu est de 68,5 %. 

Avec l’arrivée d’Astro sur fdj.fr, la Française des Jeux comble un manque, ce jeu étant très apprécié dans les bureaux de tabac !

La Française des Jeux lance « Boom Base », un nouveau jeu digital

La Française des Jeux (FDJ) a annoncé le lancement de « Boom Base », son premier jeu digital sur la thématique de l’affrontement militaire inspiré des « casual games ». Disponible sur www.fdj.fr et l’application mobile FDJ, ce nouveau jeu, 21ème jeu disponible dans la gamme Illiko Super Jackpot, plonge les joueurs dans l’univers des jeux vidéo de stratégie militaire, qui rencontrent un vif succès auprès des 18-38 ans.

Avec le lancement de « Boom Base », la FDJ offre pour la première fois à ses joueurs la possibilité de choisir leur personnage parmi cinq personnages, disposant chacun d’une base militaire qui lui est propre, et à laquelle est associée une barre de vie qui indique les dégâts infligées à l’adversaire, ainsi qu’au joueur. Le but ? Infliger le plus de dégâts possibles à l’adversaire en alignant des symboles d’une même arme sur une même ligne. En tout, le joueur dispose de cinq lancers pour tenter de remporte un gain qui dépendra de la quantité de dégâts infligés aux adversaires. A noter que le jeu permet de remporter jusqu’à 20.000 euros, pour une mise unique de 2 euros, avec une chance de gain de 1 sur 3,95, pour un taux de retour aux joueurs (TRJ) de 71%. Avec ce nouveau jeu, qui s’inscrit dans sa stratégie d’entreprise « FDJ 2020 », la FDJ espère séduire une clientèle jeune, sensible à l’univers des « casual games ».

La Française des Jeux relance son jeu historique « Morpion »

La Française des Jeux (FDJ) a décidé de relancer son jeu emblématique « Morpion », qui a contribué à la popularisation des jeux à gratter en France après son lancement en 1994. Plus de 100 millions de tickets éphémères de « Morpion, le retour » seront disponibles en ligne et dans ses 30.800 points de vente FDJ.

Premier jeu FDJ représenté par une mascotte, « Morpion », dont la commercialisation a été interrompue en 2016 et en 2016, a fait carton plein par le passé avec plus de 3,2 milliards de tickets vendus dans l’Hexagone.
Toujours populaire, ce jeu à gratter à l’univers humoristique, décalé et impertinent fait donc son retour en reprenant les codes qui ont fait son succès : une mécanique de jeu simple et des tickets colorés.

Le premier jeu à gratter à 50 centimes

La version 2018 de « Morpion », qui offre un taux de retour aux joueurs (TRJ) de 66%, est le premier ticket à gratter à 50 centimes jamais commercialisé en point de vente par la FDJ, pour un gain maximum de 500 euros. Pour FDJ, ce lancement « s’inscrit dans une volonté de développer son modèle de jeu grand public en proposant un jeu d’entrée de gamme très accessible dans une logique de découverte, tout en renforçant l’offre de jeu à mises modérées ».

Trois films publicitaires pour accompagner le retour de « Morpion »

Les trois films publicitaires, qui accompagnent le lancement de « Morpion, le retour », mettent en scène de manière humoristique le retour de « Morpion » à la manière d’une bande-annonce d’un blockbuster américain. A noter qu’un tag de 5 secondes rappelant l’interdiction du jeu aux mineurs a été développé pour l’occasion.